Treks et voyages

12:55, 3/09/2017, Mestia .. Lien
Mots clefs :

La Svanétie 

Pourquoi randonner en Svaneti ?

Pour ses villages svanes et leurs tours, pour ses magnifiques glaciers, pour ses sommets impressionnants, pour sa population accueillante, pour ses prés fleuris... Bref, pour découvrir une région qui s'ouvre à grande vitesse au tourisme et qui est amenée à changer très vite; et ça a déjé complètement changé entre 2014 et 2018, surtout au niveau de l'accueil de la population. C'est sans aucun doute à pied que l'on découvre le mieux cette magnifique Svanetie. Impossible en transport public, cher/compliqué/peu sympathique en taxi. Pour les amoureux de trekking et de montagnes, cette région est faite pour vous ! 

     

Comment se rendre en Svaneti ?

Depuis Tbilisi, train ou bus pour Zugdidi car la plupart des mashrutkis n'acceptent pas le gros sacs à dos (alors que sur tout les autres trajets, il n'y a jamais eu de problème pour les embarquer). 15 GEL, 6h de trajet. Départ à 10h, 12h, 23h et 24h (en juillet 2014) de la gare routière qui se situe juste au-dessus de la gare ferroviaire. Réservez une demi-journée avant. Les trains sont plus lents et doivent être réservés à l'avance (nous étions là 24h à l'avance et c'était déjà complet). De Zugdidi, prendre une mashrutka et s'arrêter à Becho ou Mestia (20 GEL), environ 3h. Retour à Tbilisi en une fois en mashrutka pour 30 GEL. Elle(s) part(ent) le matin de Mestia, dès que toutes les places sont occupées. Pour donner un idée d'idée, la notre s'est remplie dès 7h et était pleine à 8h. 

  

Où dormir ?

Le plus commun est de loger en guethouses. Possible à Etseri, Becho, Mazeri, Mestia, Chvabiari, Adishi, Khalde, Iprari et Ushguli. Compter 20 GEL la nuit par personne et ajouter 10 GEL par repas. Normalement repas plus copieux et plus sympa aussi même si j'ai cosntaté une sacré différence entre 2014 et 2018 : beaucoup d'arnaque et des repas moins généreux. Toujours bien négocier et demander les prix avant : on a eu quasiment systématiquement des prix délirants (2 fois voire 3 fois le prix classique) si on ne demandait pas. 

Camping sauvage autorisé et facile partout.

 

Quand y aller ? Quel climat ?

De juin à septembre. Il fait chaud mais ça reste supportable. En juillet, les prés sont fleuris de partout, c'est superbe. En août, il reste encore pas mal de fleurs. Il pleut quand même souvent dans le Caucase et les jours de beaux, il y a une tendance orageuse l'après-midi. À Tbilisi, il fait presque toujours beau, mais le temps en montagne est un peu plus nuageux. La météo "d'Accu Weather" ou Yr.no n'est pas trop mauvaise, mais les prévisions restent à prendre avec des pincettes.

                

États des chemins et indications :

Gros progrès entre 2014 et 2018, maintenant les sentiers souvent bien marqués et il y a des panneaux indiquants les distances et temps de marche (mais très incohérent). Bel effort du gouvernement géorgien pour donner envie de marcher.

Des cartes de trekking éditées par Geoland sont disponibles à Tbilissi. Elles sont assez fiables malgré quelques erreurs dans le tracé des chemins (échelle de 1:50'000). 10 GEL par carte. Elles sont assez difficile à trouver : mieux vaut les acheter dans leur magasin avant de partir randonner.  La Adventure Map, plastifiée, reprend toutes les régions classiques de trek en Géorgie sauf Borjomi et la Racha, mais les échelles ne sont pas assez précises.

  

 

Traces GPS de mon trek de 2014 téléchargeables :  http://www.wikiloc.com/wikiloc/view.do?id=9389104

 

Carte des intinéraires réalisés : 

En orange, l'itinéraire de 9 jours de 2014

En rouge, l'itinéraire de 5 jours de 2018.

 

Topos et descriptions détaillées de nos étapes de 2014 : 

Jour 1 (16 juillet 2014) : Arrivée par une des premières mashrutkas. Petit-déjeuner copieux pour 13 laris par personne dans le village de Doli. On suit la piste de 4x4. Magnifiques vues sur le Mt Ushba sous un grand ciel bleu. On apprécie de retrouver un petit chemin pour la dernière partie jusqu'au camp militaire. On campe près de leur tente, gratuitement. Acceuil très chaleureux malgré la barrière de la langue. Il est trop tard pour monter au sanctuaire et nous ne pensons pas au problème du contre-jour pour les photos en y allant le lendemain.     

Jour 2 (17 juillet 2014) :  On laisse nos tentes et on part avec un sac léger pour le sanctuaire de l'Ushba à 2750m. Magnifique ambiance de haute montagne. Cela ne rend rien en photo avec la lumière aveuglante en contre-jour. On redescend jusqu'à Mazéri avec une pause bière+rajapuri dans un petit bistrot au millieu de rien. Bonne surprise ! Le temps est toujours aussi parfait. On campe une heure après Mazéri. Pleins d'endroits plats pour camper et une rivière pas loin. 

Jour 3 (18 juillet 2014) :  Très nuageux aujourd'hui mais pas de pluie. On ne voit pas grand chose de ce qui devait être une des plus belles étapes du trek, dommage. La montée au col du Guli est longue mais le chemin est assez bien marqué. On ne s'égare donc pas. Par contre, de l'autre côté : plusieurs sortes de chemins non-entretenus et non-balisés. Pleins de "sentier à vaches" qui s'arrêtent subitement. On se perd et on passe par des endroits raides et exposés. Un peu dangereux donc. On remonte sur la crète des lacs Koruldis. Pensez à faire un aller-retour, même si ce ne sont pas les plus beaux lac de montagnes du monde... Beau paysages en toile de fond, mais les lacs sont bien boueux ! Longue descente par la piste 4x4 jusqu'à Mestia. Possibilité de couper par les petits chemins descendant dans le pré. Pas une seule voiture n'est passée, ce n'est donc pas si génant que ça.

Jour 4 (19 juillet 2014) : Temps un peu nuageux mais bien dégagé le soir. Aller-retour sympa au Shaladi Glacier. Mieux vaut aller en taxi jusqu'au bout de la piste en terre, il n'y a plus qu'1h-1h30 aller-retour (200m de dénivellé sur 1.5km). C'est sympa de revenir à pied par les villages et les maisons typiques. Toutefois, faire les deux trajets ainsi comme nous l'avons fait et un peu lassant.      

Jour 5 (20 juillet 2014) : Nous remontons au lac Koruldis pour les voir par un temps moins nuageux.   

Jour 6 (21 juillet 2014) : Un pluie continue s'abbat sur Mestia cette nuit mais elle finira par s'arrêter vers 11h. La vue est complètement bouchée, nous renonçons donc à passer par la colline au-dessus de Mestia et les villages sur le flancs de la montagne. Nous suivons bêtement la route. A Chvabierli, les vilageois nous invitent à partager leurs bières. Superbe village. Nous campons juste au-dessus des dernières habitations. 

Jour 7 (22 juillet 2014) : Le temps est meilleur aujourd'hui : quelques nuages mais rien de bien méchant. Nous découvrons les montagnes blanches qui étaient restées cachées tout la journée d'hier. Il n'y a pas vraiment de chemin marqué ou balisé pour monter sur la crète séparant Chvabierli et Adishi. De nombreux chemins y mênent, on n'en suit un au hasard, celui qui semble correspondre le moins mal avec notre carte. On rejoint la piste qui sert au travaux de l'aménagement de la nouvelle station de ski. Le premier plan n'est donc pas formidable, mais la vue reste belle et les prés sont intacts : toujours autant de fleurs de toutes les couleurs. Quand la route passe la crète, on continue jusqu'au premier virage à épingle à cheveux. On prend un petit sentier qui remonte d'environ 50 mètres puis nous coupons dans les champs. On retrouve ensuite un bon sentier dans un vallon qui se dirige sur Adishi. Il faut être un peu débrouille sur cette étape. Le village d'Adishi est époustouflant. On se sent loin de tout (pour combien de temps encore !?) et dans un autre temps.  

Jour 8 (23 juillet 2014) :  La nuit fut glaciale, nous sommes donc certain en ouvrant la tente qu'il fera grand beau. Quel plaisir de voir l'Ushba se dresser dans le grand ciel bleu de Svanetie. Le chemin sur cette étape est plus fréquentée et bien mieux entretenu : évident, facile à suivre... c'est reposant après l'étape de la veille et le col de Guli quelques jours avant. On traverse la rivière à gué au fond de la vallée d'Adishi. Certains demandent aux villageois pour être aidé par un cheval. Peut-être à la fonte des neiges c'est utile, mais lors de notre passage, on traversait facilement. La vue est ici merveilleuse. J'ai randonné en Népal, en Inde du Nord, dans les Alpes néo-zélandaises, dans nos alpes suisses-françaises-italiennes-autrichiennes et slovènes, mais je garde toujours cette journée en mémoire... Que ce glacier est grand, que ce Tetnuldi est beau ! Les près verts, les fleurs de partout et de toutes les couleurs, ces glaces blanches, ce ciel si bleu... merveilleux ! On monte jusqu'au col (plutôt un crète en réalité) à 2811m. On s'arrête manger à la guest-house-restaurant de Khalde avant de suivre la piste herbeuse jusqu'à Iprari. Ensuite, on continue jusqu'à Ushguli le long de la route. Plus de monde ici, le village est beau, les alentours aussi... mais ça ne vaut pas le charme des autres villages des jours précédants où nous étions presque seul. Grosse journée de marche aujourd'hui : 8h30 sans compter les arrêts pour 26km et presque 1000m de montée. 

Jour 9 (24 juillet 2014) :  Balade à la journée depuis Ushguli sous un beau ciel bleu. Nous allons au sommet de la colline sans nom au-dessus d'Ushguli. Cela semble plus intéressant que le Shaka Glacier. Depuis le sommet de la colline, nous pouvons voir que nous avons fait le bon choix : la marche jusqu'au glacier de Shaka est longue, plate et on arriverait vers ce glacier en bien mauvais état : une morraine sèche. Alors que de là-haut, la vue sur toutes ces montagnes enneigées est très belle. On part en millieu d'aprem pour Mestia. 






Accueil
Qui suis-je ?

Les photos 

Me contacter :
julien.vog@hotmail.com
ou via Facebook

Me suivre sur
Instagram


Destinations :

... chez les Vikings :
Norvège
Islande
Suède
Groenland


... dans les Alpes :
Autriche
Slovénie
Suisse 
France 

... en Europe de l'Est, dans le Caucase et au Moyen-Orient :
Bulgarie
Arménie
Géorgie
Russie
Iran
Turquie

... dans l'Himalaya :
Inde
Népal

... en Asie du Sud-Est :
Indonésie
Philippines

... en Asie centrale :
Tadjikistan
Turkménistan
Kirghizstan

... en Océanie:
Nouvelle-Zélande 

... en Afrique:
Maroc 

... en Amérique du Sud:
Bolivie
Pérou
Argentine
Chili

… voyages à ski:
Alpes Lyngen (2014) 
Tyrol et Dolomites (2015) 
Kirghizistan (2016) 
Islande (2017)


Nombre de visiteurs depuis le 1er octobre 2013: