Treks et voyages

 
1) L'ascension du Mont Damavand (5610m - plus haut sommet du Moyen-Orient)
2) L'ascension de l'Alam Kuh (4850m - 2ème plus haut sommet d'Iran)
3) Tour et ascension de l'Azad Kooh (4390m - 3 jours de trek) 
4) Les sommets de Téhéran (3 randos à la journée : Chin Kalagh -2805m-/Dashkakh -3060m-, Pahne Hesar -3375m- et le Tochal -3964m-) 
 
Sélection de mes photos du voyage de 2014 et de 2015
 


 
1) L'ascension du Mont Damavand (5610m)
 
 
Description générale : L'ascension de ce volcan est très populaire en raison de sa proximité de Téhéran mais aussi de sa hauteur et de sa relative facilité d'ascension. Un sommet de trekking (l'été, après la fonte de la neige évidement), non-technique qui est rien de moins que le plus au sommet de l'Iran et du Moyen-Orient. L'ascension se fait généralement en 3 à 5 jours. Les paysages sont étonnants, très arides mais malheureusement pas très varié. Il y a plusieurs voies sont possibles mais je décrirais ici uniquement celle que j'ai parcourue : la voie normale par la face Sud.
 
 
Accès : Deux point d'accès qui converge 8 kilomètres avant la mosquée de Goosfan-Sara : Reyneh et Polour. On les atteind facilement en prenant un bus depuis Téhéran depuis le terminal Est (plusieurs départs par jour) en direction d'Amol. Compter 155'000 rias (un peu plus de 5$ en 2015) et 2h de trajet. Vérifier que le chauffeur à bien compris où vous voulez descendre. Si vous choisissez Polour, la route principale passe devant le village. Si vous voulez aller à Reyneh, il vous faudra prendre un taxi (ou faire du stop, ça marche bien) pour parcourir les 6 kilomètres sur la route asphaltée jusqu'à Reyneh. Le taxi m'a demandé 20'000 rials (~0.70$). Vous pourrez dormir au "logement de la montagne" au centre du village. Dortoir pour 150'000 (~5$) avec accès gratuit à la cuisine. Il y a de quoi acheter quelques provisions à Reyneh mais mieux vaut faire vos courses à Téhéran. Le gérant de l'hotêl-refuge est particulièrement sympathique et il est très compétant pour vous donner quelques conseilles pour l'ascension.
- De Reyneh (2050m), une jeep pour monter à la mosquée de Goosfan-Sara coûte 800'000 rials (~27$), à diviser par le nombre de passagers (jusqu'à 6). J'ai pu partager une jeep avec des iraniens rencontrés au dortoir. C'était le vrai prix local et j'ai payé la même chose que mes nouveaux amis iraniens, sans même devoir discuté. Sinon à pied, c'est possible puisqu'il y a 14 kilomètres jusqu'à la mosquée. Cela peut être une bone chose pour l'acclimatation. D'abord, 6 kilomètres sur la route asphaltée puis à un mini-col, une piste en terre part sur votre droite. Il y a une barrière pour les voitures qui doivent payer une petite taxe de passage. La piste en terre monte jusqu'à la mosquée et il n'y a qu'un seule importante bifurcation. Un panneau indique à cet endroit que c'est la piste de gauche qui mène au point de départ. Toutes les autres bifurcations se rejoignent peu après. À pied, on peut couper dans les prés pour monter plus raides. C'est facile à la descente car on voit la route en contre-bas. En revanche, à la montée, on peut s'égarer, mieux vaut rester sur la route et tenter l'auto-stop. Je l'ai fait à la descente et la première voiture qui est passée s'est arrêtée.
- De Polour (2200m), cela semble plus cher et plus compliqué, à moins d'être déjà un groupe nombreux pour partager les frais de taxi. À vérifié, c'est ce que l'on m'a dit mais je n'ai pas cherché plus loin. Il y a 15 kilomètres de route partiellement asphaltée jusqu'à la jonction entre la route venant de Polour et la piste en terre montant à la mosquée. Une piste en terre part sur votre droite. Il y a une barrière pour les voitures qui doivent payer une petite taxe de passage. La piste en terre monte jusqu'à la mosquée en 8 kilomètres et il n'y a qu'un seule importante bifurcation. Un panneau indique à cet endroit que c'est la piste de gauche qui mène au point de départ. Toutes les autres bifurcations se rejoignent peu après. À pied, on peut couper dans les prés pour monter plus raides. C'est facile à la descente car on voit la route en contre-bas. En revanche, à la montée, on peut s'égarer, mieux vaut rester sur la route et tenter l'auto-stop. Je l'ai fait à la descente et la première voiture qui est passée s'est arrêtée.
 
 
Permis d'ascension :  50 USD par personne pour les érangers. À payer à Goosfan-Sara, vous receverez une grande carte postale en guide de reçu. Il va sans dire qu'il est fréquent de voir les alpinismes se passer ce "permis" pour ne pas le payer. J'avais mon permis mais je ne me suis jamais fait contrôler, mais c'est plutôt une exception. Normalement, ils vérifient les permis au camp de base de Bargah-e-Savom.
 
 
Difficultés : 
- Côtée T4 sur Camp to Camp, AD-/S3 l'hiver pour les skieurs.
- La seule véritable difficulté est liée à l'altitude. On monte vite et très haut. Le mal aïgue des montagnes (MAM) est fréquent. Prenez bien le temps de vous acclimater et renseignez vous sur le MAM.
Le chemin est évident, facile à suivre et bien fréquenté (en tout cas les week-end d'été)
- Après la fonte des neiges, il n'y a de l'eau qu'au camp de base de Bargah-e-Savom. On peut acheter de l'eau minérale à la mosquée de Goosfan-Sara (cher, 20'000 rials (0.70$) pour une bouteille de 1.5 litres). Pas vraiment de quoi se ravitallier ici mais quand même quelques chips, des biscuits et du thé.
- Le volcan étant actif, il faut prévoir un foulard pour se protéger la figure si l'on doit traverser la fummée juste avant l'arrivée au sommet (ça dépendra du vent !).
- Même en été, à cette altitude, il fait très froid. Dès que le soleil se couche, la température chute brutalement. Un bon sac de couchage, une veste chaud, un bonnet et de gants sont nécessaires.
- Si vous avez un GPS, vous trouverez sur Wikiloc de nombreux itinéraires à télécharger.
 
Trace GPS à télécharger : ...depuis Polour  
 
 
 
Topos et descriptions des étapes :
Premier jour : montée à pied, en jeep ou en auto-stop à la mosquée de Goosfan-Sara (3000m). Pas mal d'emplacement où camper mais pas d'eau après la fonte des neiges. 23km depuis Polour ou 14km depuis Reyneh. Environ +1000m de dénivellation. Les mulets montent jusqu'ici, mais je n'ai aucune idée du prix demandé pour faire monter son sac. On vous le proposera en arrivant, pas besoin de s'organiser à l'avance.
Deuxième jour  montée au refuge de Bargah-e-Savom à 4250m. Possibilité de camper gratuitement autour. Eau disponible pour tous le monde au refuge. Quand le refuge est ouvert, il semble possible d'y manger. 3h30/4h de montée. +1250m de dénivellation.
Troisième jour  journée d'acclimation. On peut aller voir la cascade de glace vers 4800/5000m en aller-retour.
Quatrième jour  ascension du sommet à 5610m. Partir tôt à la lampe frontale. Passage fatiguant dans un terrain mou. Attention aux fummées du volcan au sommet, essayer de les contourner et protéger vous le visage. +1350m de dénivellation. Le temps de marche est difficile à évaluer, cela dépend beaucoup de votre acclimatation. Entre 4 et 6h de montée généralement. Cela m'a pris 4h30 de montée et 2h de descente.
Il est possible de descendre le même jour jusqu'à Goosfan-Sara puis auto-stop ou jeep (ceux qui voudront descendre à pied devront sans doute camper dans le coin, ça fait trop long si non. Toujours pas d'eau après la fonte des neiges. Faites le plein à Bargah-e-Savom ou acheter de l'eau minéral à Goosfan-Sara)

Photos :
 
 
Le Mont Damavand vu depuis Polour                                            La mosquée de Goosfan-Sera. Fin de la piste 4x4. 
 
 
     Le camp de base de Bargah-e-Savom
 
 
                  Les mulets aux camp de base                                         Le drapeau iranien flotant, quelques pars dans la montée 
 
 Les restants de neige, même fin août                                            La vue aérienne du sommet
 
 
 Des trekkeurs venant d'une autre voie                                            La fumée du volcan, près du sommet 
 
  
Bivouac à 15 minutes de la mosquée de Goosfan-Sera après l'ascension
 


2) L'ascension de l'Alam Kuh (4850m)
        

Description générale : L'ascension de ce volcan est techniquement facile, c'est du trekking simple. Il est bien moins fréquenté que le Damavand sûrement pour la simple raison que ce n'est pas le plus haut sommet du pays, mais le deuxième. J'ai trouvé les paysages plus beaux et plus variés que pour le Mt Damavand. Il n'y avait qu'une autre tente au camp de base, plus tranquille donc.
 
 
Accès : De Chalus ou Téhéran, il faut prendre un taxi collectif pour Kalardesht. Vous trouvez beaucoup d'épiceries pour compléter vos provisions. Ensuite, en stop ou en taxi privé pour Rudbarak. Un arrêt s'impose pour obtenir le permis d'ascension (remplir un formulaire et payer, ça prend 10 minutes) et acheter une carte. Voir les détails çi-dessous. 
 
 
Permis d'ascension :  30 USD par personne pour les érangers, payable en dollars US ou en rial. C'est une simple formalité qui ne devrait pas vous prendre plus de 10 minutes. À payer à la "Mountain Federation", vous receverez une grande carte postale en guide de reçu. Comparait au permis du Damavand, celui çi est plus difficile à échanger. En effet, chaque permis comporte un numéro relié à votre dossier que vous avez dû remplir à la "Mountain Federation". J'avais mon permis mais je ne me suis jamais fait contrôler et je ne vois pas trop où j'aurais pû l'être : il n'y a pas de poste militaire ni de refuge. Toutefois, mieux vaut l'avoir et le garder toujours sur soit. Vous pouvez profiter d'être ici pour acheter la carte du sommet, très imprécise, presque shématique et basée sur une photo mais c'est mieux que rien, pour 40'000 rials (1-2$).
 
 
Difficultés : 
- Côtée T4 sur Camp to Camp
- La seule véritable difficulté est liée à l'altitude. On monte assez vite (toutefois, moins vite que pour le Damavand) et très haut (plus haut que le Mont Blanc !). Le mal aïgue des montagnes (MAM) est fréquent. Prenez bien le temps de vous acclimater et renseignez vous sur le MAM.
Le chemin est assez facile à suivre. Il disparait à quelques endroits, mais avec une carte ou GPS, voir simplement en ayant l'itinéraire bien en tête, on devrait trouver sans trop de problème. Une carte, bien que pas terrible, presque schématique est en vente à la Mountain Federation pour 40'000 rials (1-2$).
- Après la fonte des neiges, on trouve de l'eau dans la grand rivière de fond de vallée. Toutefois, on la quitte une heure avant d'arriver au camp de base. L'eau est alors plus rare. Normalement, il y en a toujours à quelques part. Pensez à faire des réserve le soir, car elle est souvent soit gelée au matin soit les petites rivières ne coulent plus (car pas de fonte de neige la nuit et tôt le matin).
- Nécessite d'être complètement autonome : pas de ravitaillement ni de refuge.
- Même en été, à cette altitude, il fait très froid. Dès que le soleil se couche, la température chute brutalement. Un bon sac de couchage, une veste chaud, un bonnet et de gants sont nécessaires.
- Si vous avez un GPS, vous trouverez sur Wikiloc quelques itinéraires à télécharger. Comme celui-çi  qui débute à la fin de la piste 4x4.
 
 
=> Télécherger ma trace GPS sur Wikiloc <=
 
  
 
Topos et descriptions des étapes d'après Camp to Camp :

"Premier jour : Vanderban - Hesarchal

 

Depuis Vanderban (2100m) remonter la vallée vers le S par une piste carrossable (gros culots d'avalanche au printemps après 1km). Le cheminement se fait longuement rive droite, après Tanakrud (3050m) on repasse rive gauche avant d'atteindre la fin de la piste carrossable (4x4) à 3300m. 
Emprunter le sentier qui traverse le torrent pour repasser en rive droite puis franchir une zone étroite de 3300 à 3550m. Repasser en rive gauche sur un pont de bois. On rejoint ensuite rapidement un vaste plateau (Hesarchal). Excellents emplacements de camping de 3700m à 3800m. La zone est fréquentée par des bergers ainsi que de nombreux randonneurs / alpinistes."

 

 

Monter en véhicule : Les jeeps 4x4 demandent l'équivalent de 100$, c'est incroyable ! Alors certes, on peut être 10-12 dessus mais ça reste une somme folle pour la pays. J'ai fais de l'autostop et on a refusé catégoriquement que je paie quoi que ce soit. Toutefois, à la descente, aucune voiture n'est passée (et oui, ce n'est pas aussi fréquenté que le Damavand) et j'ai donc dû descendre jusqu'à Rudbarak à pied. Cela m'a fait une longue journée comme j'avais fais l'ascension du sommet le matin : 32km, +1200/-3200m de dénivellation.

Side trip/balade d'acclimatation : Continuer tout droit depuis le camp de base d'Hesarchal pour aller voir les lacs un peu au-dessus, à 3950m. Environ 1h30 aller-retour. Si vous êtes monté en voiture juqu'au bout de la route, c'est une bonne idée car cela fait une étape vraiment très courte.

"Deuxième jour : Hesarchal - Alam Kuh

Se diriger vers le NW (rive gauche) dans une combe douce au pied du versant S d'une crête que l'on rejoint et suit vers le N jusqu'à une antécime vers 4550m. Suivre la crête qui suit vers le N jusqu'à ce qu'elle rejoigne la crête E de l'Alam Kuh, suivre cette dernière jusqu'au sommet. (Depuis 3700m jusqu'au sommet: sente sans difficulté ou pentes de neige jusqu'à 35° au printemps). 

Descente par le même itinéraire ou directement sous le sommet par des pentes de neige assez soutenues (30/35°) jusqu'à la rive gauche de l'Hesarchal que l'on suit pour rejoindre l'itinéraire de montée vers 4100m. 

Remarque : au printemps, on peut rencontrer des pentes de neige assez soutenues (30/35°), il faut donc éventuellement prévoir du matériel d'alpinisme. L'itinéraire est sec en été, c'est de la randonnée.

Troisième jour : descente

Retour vers Vanderban, si pas fait le jour 2.".


Photos : 
 
  
   
  
 

3) Tour et ascension de l'Azad Kooh (4390m)
  
 
Topos : Gael a radigé un excellant topo sur tour, je ne fais donc pas le paraphraser mais vous donner le lien : => TOPO DE L'AZAD KOOH (4390M) SUR CAMPTOCAMP <=
 
Etapes :
Jour 1 : 3h00, +700/-0 (si le stop n'a pas marché entre Minak et Kelak Bala : +6km et 280m de dénivellé positif en plus). Départ à Minak à 2400m ou à Kelak Bala à 2630m. Nuit à 3300 ou 3400m.
Jour 2 : 5h30, +1100/-1320 (nuit à 3180m)
Jour 3 : 4h00 +0/-450 (nuit à 3180m). Arrivée à 2620m.
 
Autres ramarques : Un trek de 3 petits jours (seulement 12h30 de marche et 1800m de dénivellé positif), mon préféré d'Iran. Pas d'aller-retour, pas de marche sur la route, paysage plus varié que le Damavand, pas trop fréquenté. Facile. 
 
Quelques photos : 
 
 
 
 
   
 
 

 
4) Les sommets de Téhéran
 
Là aussi Gael a realisé de très bon topo sur Camp to Camp, voilà donc les liens de ces 3 sommets que j'ai gravi autour de Téhéran. Ils sont tous faisable en une journée :
 
 
 
 
 
Quelques informations supplémentaires :
 
4.1 Chin Kalagh (2805m) et le Dashkakh (3060m) 
 
 
- Aller/retour : 16km, 5h00, +1650/-1650m
- Pas d'eau après avoir quitter le vallons et les conifères.
- Télécharger => la trace GPS  <= .  
- Détails pour passer du 1er au 2e sommet (Chin Kalagh->Dashkakh).
Redescendre jusqu'à un col à 2630m (environ 20 minutes). Bon chemin et potaux rouges de balisage régulièrement. Ne pas s'inquiéter du panneau rouge avec une tête de mort c'est une mise en farde contre le risqu d'avalanche l'hiver. Suivre le chemin indiqué par ce panneau. Le sommet est visible au Nord. On arrive face à une falaise au pied de laquelle on verra un petit abris de berger. On doit alors tirer à droite. Le chemin est un peu moins marqué. On continue sur une crète peu raide jusqu'au sommet marqué par un panneau de direction.
- Accès en bus depuis Sanat Square nottament Descendre à l'arrêt Bame Tehran.
 
 
4.2 Le Pahne Hesar (3375m)
- Aller/retour : 25km, 6h00, +1350/-1350m

 
 
 
 
      Sommet du Tochal (3964m) 





Accueil
Qui suis-je ?

Les photos 

Me contacter :
julien.vog@hotmail.com
ou via Facebook

Me suivre sur
Instagram


Destinations :

... en Scandinavie :
Norvège
Islande
Suède

... dans les Alpes :
Autriche
Slovénie
Suisse 
France 

... en Asie de l'Ouest , dans le Caucase et au Moyen-Orient :
Arménie
Géorgie
Iran
Turquie

... dans l'Himalaya :
Inde
Népal

... en Asie du Sud-Est :
Indonésie
Philippines

... en Asie centrale :
Tadjikistan
Turkménistan
Kirghizstan

... en Océanie:
Nouvelle-Zélande 

... en Afrique:
Maroc 

... en Amérique du Sud:
Bolivie
Pérou
Argentine
Chili

… voyage à ski:
Alpes Lyngen (2014) 
Tyrol et Dolomites (2015) 
Kirghizistan (2016) 
Islande (2017)


Nombre de visiteurs depuis le 1er octobre 2013: