Treks et voyages


  Le Laugavegur

 

 

Description rapide : 

J'ai effecuté ce trek en 2011 dans le sens Landmannlaugar-Skogar et dans le sens inverse en 2016.

 

Considéré comme un des plus beaux trek du monde, l'activitié volcanique, la priximité des glaciers et surtout l'immense varitét des paysages rendent ce trek inoubiable. Ainsi, le Laugavegur est le chemin de randonnée le plus parcourus en Islande. Sa popularité a énormément augmenté entre mes deux passages. Même en l'effectuant en fin août, nous avons croisé beaucoup de monde. Pour donner un ordre d'idée, on parle de plus de 30 tentes à côté de chaque refuge. Les alentours de Landmannlaugar sont eux proche de la saturation. 

 Le Laugavegur s'effectue en 4 jours avec des étapes relativement courtes, il peut être prolongé jusqu'à Skogar (2 jours de plus). Il peut biensûr être effecuté plus rapidement; nous l'avons terminé depuis Skogafoss en 4 jours. Si le temps le permet, il faut absolument le faire !

 

 

 

 

 

Matériel et difficultés :

 

 

 Bien que le chemin soit très bien balisé, il peut arriver que les marques disparaissent sous la neige, surtout en début de saison.

 

 

 

 

Le Laugavegur est un trek relativement engagé surtout à cause des aux conditions météorologiques qui peuvent varier très vite en Islande. Certains vous diront qu'il est facile ; ils l'ont fait par beau temps... si une tempête se lève, la randonnée peut devenir redoutable. Il nécessite donc du bon matériel (voir çi-dessous notre récit et la tempête qu'on a essuyé !). J'ai vu beaucoup de gens avec des tentes très légères de basse qualité... non, on ne peut pas emporter une tente 2 secondes cela sur ce trek. J'ai utilisé la tente Atom 2 de Ferrino acheté sur le site de Baroudeur Altitude, conseils très pertinants, pas cher, livraison rapide, très sérieux. Je recommande donc vivement ce site. Pour ce qui est de la tente, c'est parfait : une bonne 3 saisons, fiable par sa résistance aux grosses pluies et aux fortes rafales, auto-portante (caractéristiques utiles dans ce genre de terrain où les sardines sont parfois difficile à planter).

 

 

Quand y aller ? :  

Il est praticable de mi-juin à mi-septembre.

 

Hébergement et ravitaillement :

L'hébergement se fait en camping ou en cabane (à réserver impérativement). Le camping sauvage est interdit et il faut dormir vers les cabanes normalement, à l'emplacement prévu à cet effet. Compter environ 4500 ISK en dortoir et "sleeping bag", WC/douche, "cooking faicility" et 1500/1800 ISK par personne pour planter votre tente. Le ravitaillement est inexistant dans les cabanes, sauf une à Þórsmörk où on trouve quelques biscuits et quelques boissons.

Le trek peut se faire dans les deux sens : bien qu'en partant de Landmannlaugar, on évite quelques centaines de mètres de dénivellations positifs. 

 

      

Comment y aller?

Pour se rendre à Landmannlaugar, il y a plusieurs possilbilités : 

- Le bus est le moyen le plus pratique, mais il est onéreux (environ 8000 ISK l'aller simple depuis Reykjavik)

- L'auto-stop : le moyen le plus économique. Facile pour Skogar, relativement difficile pour rejoindre Landmannlaugar car plusieurs rotues y mênent. Avec ce moyen de transport, il est plus aisé de commencé par Skogar et de rentrer depuis Landmannlaugar. Il y a beaucoup de touristes donc beaucoup de voitures. 

- En voiture : Ce n'est vraiment pas l'idéal étant donné que le Laugavegur est un trek linéaire. Arrivé à Þórsmörk ou Skogar, il vous faudra retourner chercher votre voiture, en bus ou en stop. De plus, il n'y a pas de bus direct depuis ces deux points d'arrivée de pour rejoindre Landmannlaugar.

Pour ceux qui ne souhaite pas faire le trek mais juste profiter de la beauté du Landmaanlaugar, sachez que si vous louez un véhicule, il vous faudra un 4x4 car la plus part des loueurs ne permettent pas de quitter les routes asphaltées sans 4x4. Si c'est votre voiture, vous normalement pouvez y aller, à part le dernier gué qui est problématique, la route est en assez bonne état. Bien sûr, il ne s'agit pas d'une route goudronnée. Le dernier gué (par temps sec il s'agit du seul passage problématique) étant à 10 minutes de marche de cabane et du parking, vous pouvez vous arrêter avant et y aller à pied; ça évitera de prendre le risque de traverser le traverser. Ce passage est parfois réellement infranchissable sans 4x4 (vous renseigner et observer les autres passer avant de vous y lancer !).

La route de Þórsmörk est par contre IMPOSSIBLE à faire sans gros 4x4.  Même avec avec ce type de véhicule surélevé, elle reste très dangereuse et extrêmement difficile : de nombreux gués à traverser donc un très grand (l'imposant fleuve Krossa) juste avant t'arriver à la première cabane. Ne vous y lancer pas ! Prenez le bus (un bus 4x4, très haut et fait pour ça) pour vous y rendre ! Le trajet (3600 ISK en 2011) vaut le coup : la traversée du fleuve par le bus est impressionnante, un véhicule spécial passe avant pour voir si le passage est possible et trouve le meilleur endroit. En effet, le débit du fleuve change souvent, le passage peut devenir impraticable à quelques heures d'intervalle !

Pas de problème en revanche pour rejoindre Skogar : c'est la route N°1 goudronnée. A 150km de Reykjavik. 

 

 

Etapes classiques dans le sens Landmannlaugar-Skogar :

Jour 1 : Landmannlaugar (600m) - Hrafntinnukser (1000m) : 3h30

Au point de départ, on peut se baigner dans une magnifique rivière d'eau chaude naturel d'où le nom du lieu qui signifie "le bain d'eau chaude des paysans". On remonte le champs de lave de Laugahraun de la vallée du Landmannlaugar. On cotoiyera de nombreux fumeroles au tour du chemin, notamment sur le plateau de Storihver. Les alentours sont splendides : collines de toutes les couleurs à perte de vue. Au tour de la cabane de Hrafntinnukser, juste après un col à 1100m d'altitude, on trouve de nombreuses d'obsidienne (d'où le nom de la cabane et de l'endroit : Hrafntinnukser veut dire obsidienne en islandais), des pierres volcaniques noires et brillantes.

Jour 2 : Hrafntinnukser (1000m) - Alftavatn (540m) : 3h30

Descente vers le joli lac d'Alftavatn. Joli point de vue avant d'amorcer la descente. Grandiose.

Jour 3 :  Alftavatn (540m) - Emstrur/Botnar (550m) : 4h30

Plusieurs gués à traverser. On traverse une sorte de désert noire bordée de montagnes d'un vert ou jaune phosphorescent. Superbe. 

Jour 4 : Emstrur/Botnar (550m) - Þórsmörk (250m) : 4h45

On traverse un pont assez impressionnant et on se dirige vers la rivière Fremiri-Emstruá. On passe ensuite vers le fleuve du Markarfljót. Après une long plat, on rejoint une vallée verdoyante. Un autre gué à traverser. Dormez plutôt à Basar (5h30 de marche depuis Emstur/Botnar) si vous souhaitez faire la dernière étape (7-8h) en une seule journée.

Jour 5 : Þórsmörk  (250m) - Fimmvörðuháls/Eyjafjallajökull (1080m) : 4h

On quitte la vallée de Þórsmörk pour longer des langues glacière. Attention aux nombreux chemins tout au long de cette étape, la plus part se rejoignent mais certains vous feront faire de longs détours. L'itinéraire est moins marqué que sur les quatre premières étapes. On atteint ensuite le champs de lave de l'Eyjafjallajökull, le volcan qui a perturbé le trafic aérien au printemps 2009. Arrivé en haut, on a plusieurs solution de logement : camping sauvage (attention à bien choisir son endroit, eau rare et risque de pollution par les cendres), cabane sur le col ou dans la nouvelle cabane de Saeluhuis (6000 ISK la nuit tout de même, 500 ISK pour utiliser les "facilities"). La vue du col est grandiose. 

Jour 6 : Fimmvörðuháls/Eyjafjallajökull (1080m) - Skogar (25m) : 4h depuis la cabane du col, 3h30 depuis Sealuhuis

Longue descente jusqu'à Skogar le long de la rivière : belles cascades à de nombreux endroits, donc la dernière et la plus connu : Skogafoss.

 

 

Etapes classiques dans le sens Skogar-Landmannlaugar (4 à 6 jours): 


Jour 1 : Skogar - Basar. 7h00
Cabane Saeluhuis 3h30 (posibilité de diviser l'étape ici en deux, mais ça fait très court du coup), Col 1h00, Basar 2h30. 
 
Jour 2 : Basar - Botnar/ Emstor : 5h30
Cabane Skagfjöduskal 0h30, Botnar/Emstor 5h.
 
Jour 3 : Botnar/ Emstor - Alftavatn : 4h00
Cabane Hvangill 2h45, Alftavatn 1h15
 
Jour 4 : Alftavatn - Hrafntinnusker : 3h30
 
Jour 5 : Hrafntinnusker - Landmannlaugar : 3h 


Récit du trek en 2011 (mon premeir trek !) :

29/06/2011 : Landmannlaugar - Landmannlaugar : 4h00

Accompagné de Gunnar et Jorge, nous plantons notre tente sur un neivé à quelque part dans l'immensité du champs de lave, elle est invisible de loin, nous espèreons que nous la retrouverons à notre retour, ce ne sera pas une mince affaire : tout ce ressemble !

Nous commençons par une journée de marche en laissant la tente et nos affaires, pour profiter de cette région magique du Landmannlaugar. Après une baignade matinale dans la rivière d'eau chaude, nous gravissons un petit sommet qui donne une vue magnifique sur la vallée et le champs de lave. Nous faisons le tour du champs de lave et nous nous engageons dans une petite vallée au fond de laquelle coule une cascade où nous traversons de très nombreux gués. Nous redescendons à notre tente que nous avons trouvé finalement sans trop de difficultés.

 

 

  

 

 

30/06/2011 : Landmannlaugar - au dessus du Lac d'Alftavtn : 5h00

Nous nous levons tôt, la chaleur des nos corps a fait fondre la neige et nous a trempé. La nuit vu par conséquent froide et humide.
En début de matinée nous lançons dans le Laugavegur avec de quoi manger pour sept jours. Malgré avoir tout fait pour nous alléger en prenant le moins possible, les sacs sont lourds. Cette année le chemin du Laugavegur a ouvert très tard en raison de la neige qui a tenu exceptionnellement longtemps. Nous remontons le champs de lave de Laugahraun, nous traversons une zone d'activité volcanique, des collines colorées et encore en partie enneigées s'étendent à l'horizon. Les paysages sont de toute beauté. Nous traversons un immense neivé où nous nous égarons un peu, les balises rouges étant ensevelis sous la neige. Etant donné que nous sommes parmi les premiers à se lancer dans ce trek cette année, les traces de pas dans la neige sont rares, ce qui complique encore un peu plus notre tâche. Nous finissons par dépasser le col de Hrafntinnuskser (environ 1100m), nous mangeons dans le champs d'obsidiennes sous la cabane et nous continuons notre marche pendant encore 1h45. Nous trouvons un endroits somptueux pour dormir : juste avant la descente sur le lac des Cygnes. Le paysage est d'une beauté incroyable : l'horizon est ouvert, on y voit des montages, des glaciers et les volcans de la région.
 
  

  

 
 

 

  

  

 

 

 

 

 

01/07/2011 :  Au dessus du Lac d'Alftavtn - Botnar : 5h30

En début de nuit une tempête s'abat sur nous. Nous nous levons plusieurs fois pour consolider les attaches. Le vent souffle de plus en plus fort. Vers 5h00, un arsaut lâche de notre tente Helsport Svalbard, le second ne tardera pas en faire de même. Nous nous décidons à plier la tente, mais trop tard : la toile vient de se déchirer. Il fait froid, le brouillard monte rapidement de la pleine du lac des Cygnes. Nous plionsm avec nos doigt paralysés par le froidm, les restant de la tente. Le vent projète des petites pierres contre nous. Après une heure de lutte contre la force d'Eole, nous arrivons à ranger le camp et faire nos sacs. Nous descendons en direction du sentier, par chance nous tombons rapidement dessus. Le brouillard commence un peu se dissiper, plus nous descendons moins le vent se fait sentir. Un autre ennemi s'ajoute à cette bataille : la pluie. Nous atteignons transi et trempé, après une grosse heure de marche, le refuge d'Aftavtn. Nous y passons une heure pour nous réchauffer. 

Les photos 

Me contacter :
julien.vog@hotmail.com
ou via Facebook

Me suivre sur
Instagram


Destinations :

... en Scandinavie :
Norvège
Islande
Suède

... dans les Alpes :
Autriche
Slovénie
Suisse 
France 

... en Asie de l'Ouest , dans le Caucase et au Moyen-Orient :
Arménie
Géorgie
Iran
Turquie

... dans l'Himalaya :
Inde
Népal

... en Asie du Sud-Est :
Indonésie
Philippines

... en Asie centrale :
Tadjikistan
Turkménistan
Kirghizstan

... en Océanie:
Nouvelle-Zélande 

... en Afrique:
Maroc 

... en Amérique du Sud:
Bolivie
Pérou
Argentine
Chili

… voyage à ski:
Alpes Lyngen (2014) 
Tyrol et Dolomites (2015) 
Kirghizistan (2016) 
Islande (2017)


Nombre de visiteurs depuis le 1er octobre 2013: