Treks et voyages

Demi-tour de l'Alpamayo

Santa Cruz 

 

Description rapide du trek :
Il s'agit du demi-tour Sud de l'Alpamayo, la plus grande partie de ce trek est commune au Santa Cruz, le trek le plus fréquenté du pays. Nous voulions faire le tour de l'Alpamayo et c'était surtout le demi-tour Nord qui nous attirait, malheureusement, le mauvais temps nous a contraint à abandonner et se rediriger vers Pompabamba. Je présente quand même ici de trek facile, même si son intérêt n'est pas exceptionnel... hormis le détour au lac Arhueycocha, qui justifie en lui seul le trek (incroyablement beau). Même si grâce à cet aller-retour le trek gagne beaucoup d'intérêt, il y a quand même mieux à faire au Pérou. En continuant pour réaliser le tour complet de l'Alpamayo, cela devient tout de suite beaucoup plus impressionnant ! Je le vérifierai lors de mon prochain voyage au Pérou !
 
Carte et trace GPS :
Le club alpin autrichien a édité une  bonne carte de la région malheureusement 1:100'000ème. Elle est vendu dans plusieurs magasins de sport et au bureau de guide à Huaraz pour la somme conséquente de 80S. Pour le Santa Cruz, elle n'est de loin pas indispensable. Vous trouverez la trace du Santa Cruz sur Wikiloc, mais elle ne correspont pas exactement au trek décris ici puisque nous tournons sur la gauche pour aller en direction de la rotue Nord de l'Alpamayo et de Pampabamba.
 
Conditions météos et matériel :
Le trek est faisable pendant l'hiver australe, de mai à août. Le temps y est alors souvent stable : peu de précipitation et peu de vent. Toutefois, plus la saison avance, plus les chances de pluie sont élevée. Juin et juillet sont donc à privilégier. De plus, en temps orageux est courant : beau le matin, puis se couvrant dans la journée avant de terminer par un gros orage (parfois de grêle) en fin d'après-midi.. D'ailleurs, les nuits sont très froide. Un très bon sac de couchage est donc absolument indispensable. Une bonne tente est aussi nécessaire. Une 4 saisons me parait toutefois trop lourd et pas nécessaire. Optez donc pour une tente 3 saisons; selon moi, c'est le meilleur compromis. Je recommande l'Atom 2 de Ferrino. Je l'ai acheté sur le site de Baroudeur Altitude : très sérieux, bons conseils, le site le moins cher que j'ai trouvé, expéditions rapide. Cette tente est autoportante, très pratique, et résiste aussi bien au vent qu'à la pluie. Son poids (2.0kg) est tout à fait correct... puis elle est jolie, parfaite pour les photos !  
 
Hébergement et ravitaillement :
En tente et aucun ravitaillement possible à part quelques bricoles à Llamacorral. Autonomie donc requise.
 
Permis et taxes :
L'entrée dans le parc national coûte 65S et il est valable 21 jours avec le nombre d'entrées et de sorties du parc que l'on désire. Contrairement à ce que disent certains sites/blog et le Lonely Planet/Routard, il ne vous sera pas demandé d'avoir un guide ou une carte CAF etc. Vous pouvez y aller seul sans problème. On peut l'acheter à Huaraz ou aux entrées classique du parc (comme le départ et l'arrivée du Santa Cruz). En entrant par Pampabamba, on n'a pas de contrôle. Le contrôie se fera à la sortie, je ne sais donc pas ce qui se passe si vous arrivez à la sortie sans ticket. Mieux vaut l'acheter à Huaraz si vous ne commencé par Hualcayan, Cashapampa ou Vaqueria. Pas de racket sur ce trek une fois dans le parc.
 
Accès :
Pompabamba : 6-7h de bus de Huaraz (30S).
Cashapampa : collectivo de Huaraz à Caraz (1h15-1h30, 6-7S) puis dès tôt le matin du marché de Caraz pour Cashapampa (10S, 1h15). Il vous laisse à l'entrée du parc, juste devant le début du chemin.
Vaqueria : aussi des collectivos.
De Jancapampa à Pompabamba, plusieurs collectivos par jour pour 4 S.
 
Récapitulatif de nos étapes :
J'ai effectué ce trek avec Guillaume et Pierre du 8 au 11 août 2016. Pierre a fini jusqu'à Vaqueria et comme vous l'avez lu plus haut, nous avons renoncé à notre tour de l'Alpamayo en raison du mauvais temps. Dommage.
Le temps marche correspond au miens : chargé, mais d'un bon rythme. Il ne compte pas les pauses (temps de marche effectif).
 

 
Description de nos étapes :
Jour 1 :
Le collectivo vous laisse à l'entrée du parc au début du chemin. Quelques mètres à près, un garde vérifiera votre permis ou vous le vendra (au même prix qu'à Huaraz). Ensuite, chemin évident dans un canyon le long d'une rivière : impossible de se tromper. Après 1h30, on trouve les premiers bons spots de camp. Si vous êtes arrivé tard à Cashapampa, cela peut-être une bonne idée d'avance et de pouvoir camper ici gratuitement (comme partout dans le parc). Compter 3h à 3h30 pour le premier camp officiel, petite "tienda", toilettes bouchées/hors service. Encore moins raide ensuite. De la marche facile. Camp au bout du lac Jatunycocha. Si vous partez assez tôt de Cashapampa, en à mon avis 45 minutes, vous pouvez monter au lac Quitacocha qui doit être superbe.
 
Jour 2 :
Continuer de suivre la vallée. Traverser la rivière par un pont. Ici jonction pour le side-trip indispensable. Le lac Arhueycocha est magnifique et surtout il permet de contempler un panoramas à couper le souffle : les glaciers sont de toute beauté. Nous avons cacher nos sacs dans la forêt et fait l'aller-retour. Vu le risque de vol au Pérou, c'est peut-être pas idéal, mais bon. Si vous montez avec vos sacs, l'aller-retour n'est pas complet puisqu'on peut prendre un chemin à gauche en redescendant qui évite de retourner à la jonction. Il rejoints l'itinéraire normal à flanc de coteau. A vous de voir la confiance que vous avez... Bon chemin jusqu'au lac : d'abord 200m de positif raide puis 100m en légère montée jusqu'à un des camp de base de l'Alpamayo. Delà, encore 150m de positif dans la moraine mais sur un bon chemin (qui monte trop peu à notre goût). Superbe vue, je le répèterais jamais assez. Redescendre par le même chemin.
Depuis la jonction où nous avons caché les sacs dans la petite forêt, il reste 45 minutes jusqu'au camp officiel de Taullipampa. Si vous campez-là, aller tout au bout du camp, la vue est beaucoup plus belle. Continuer 2h pour atteindre le col par un chemin de mule. Large mais ravagé par les animaux. Montée toujours trop peu raide à notre goût. Redescendre jusqu'au lac. Eau légèrement stagnante, bien la traiter.
 
Jour 3 :
Descendre une vingtaine de minutes et quitter le chemin normal du Santa Cruz en prenant un sentier qui descend jusqu'à un autre campement (non répertorié sur la carte). De là, bon chemin car il n'a pas été conçu et/ou détruit par les mules (un peu abimée par ces dernière quand même, mais bien plus agréable que sur le Santa Cruz). Passer le col puis descendre par un chemin raide. A 4175m, variante pour une belle vue et pour aller voir le lac Tuctubamba (le lac n'est pas exceptionnelle, mais la vue de la crête l'est). Facile de ce côté hors-sentier mais hyper raide de l'autre côté. Un seul couloir passe convenablement. Variante donc réserver aux marcheurs expérimentés et qui n'ont pas le vertige. Sinon, deux options : contourner la colline par le lac Huecrucocha ou tirer tout droit par le lac Sepo, ce n'est pas si raide que ça de l'autre côté. Dans ce cas, cela ne vaut pas la peine d'aller voir le lac Tuctubamba. Camper au pied du col sur la pleine.
Si vous avez optez pour la variante difficile, aller-retour au lac puis camper sur le plateau sous le couloir, suffisamment éloigné des chutes de pierres. La rivière est à côté.
 
Jour 4 :
Redescendre sur le plateau, traversée de rivière difficile sans enlever les chaussures. Passer le petit lac d'eau stagnante (mais pas dégoutante à première vue) puis continuer à monter. Un replat, ne pas descendre tout de suite dans la vallée de droite. Rester sur le chemin qui va chercher le col plus à gauche. Descendre droit dans cette vallée qui part tourne rapidement sur la droite. Rivière asséchée en amont. Après une petite demi-heure, l'eau réapparait. On peut y camper. La vallée se rétréci. Des chemins partent sur chaque flanc. On a pris à droite. Seconde jonction un peu plus bas. Pour le tour de l'Alpamayo, c'est à gauche. Pour abandonner face au mauvais temps (!), c'est à droite. Descente par un chemin raide jusqu'à un pont près d'une école. Quelques collectivos (4S) par jour pour Pampabamba. Petites épiceries.
 

Quelques photos :


 


Toutes les suivantes sont prises sur l'aller-retour au lac  Ahueycocha :

 

 


Retour sur le Santa Cruz

 

 

 


On quiite le Santa Cruz, trek du tour de l'Ausangate, vite avorté :

 

 

 

 
 





Accueil
Qui suis-je ?

Les photos 

Me contacter :
julien.vog@hotmail.com
ou via Facebook

Me suivre sur
Instagram


Destinations :

... en Scandinavie :
Norvège
Islande
Suède

... dans les Alpes :
Autriche
Slovénie
Suisse 
France 

... en Asie de l'Ouest , dans le Caucase et au Moyen-Orient :
Arménie
Géorgie
Iran
Turquie

... dans l'Himalaya :
Inde
Népal

... en Asie du Sud-Est :
Indonésie
Philippines

... en Asie centrale :
Tadjikistan
Turkménistan
Kirghizstan

... en Océanie:
Nouvelle-Zélande 

... en Afrique:
Maroc 

... en Amérique du Sud:
Bolivie
Pérou
Argentine
Chili

… voyage à ski:
Alpes Lyngen (2014) 
Tyrol et Dolomites (2015) 
Kirghizistan (2016) 
Islande (2017)


Nombre de visiteurs depuis le 1er octobre 2013: