Treks et voyages

Ascension du Stok Kangri (6153m)

 
 
 
 
 
Présentation de cette mini-expédition himalayenne

Le Stok Kangri est un sommet dit de "trekking", donc techniquement facile. Il faut compter quatre jours pour l’ascension de ce 6000. Cette ascension peut-être combiné au trek classique de la Marka (Hemis-Stok). Le glacier qui couvre le sommet n'est que peu crevassé. La difficulté principale de cette ascension étant la très haut altitude, il est indispensable d’être bien acclimaté et de connaître les symptômes du Mal Aigu des Montagnes (MAM). 


Equipement spécifique

En plus du matériel de trekking habituel, il vous faudra prendre un peu de matériel supplémentaire. Des crampons sont indispensables et un piolet fortement recommandé puisque la dernière partie est raide, il pourra vous aider et vous sécuriser. Une bonne lampe frontale est nécessaire pour le jour de l’ascension. Emportez également des habits chauds, des chaussures imperméables et des gants : il fait très froid en pleine nuit à de telle altitude. Pour ceux qui partirait sans guide : cartes et GPS complèterons votre équipement.

Permis d'ascension :

Il est obligatoire d'obtenir un permis pour cette ascension, il coute 2500 INR et s’obtient à Leh. Il faut ajouter une taxe de 20 INR par jour, qui est elle à payer au départ à Stok. Il est possible, mais assez compliqué de se procurer le permis sans passer par un guide local ou une agence. Votre permis vous sera demandé au début du chemin à Stok. Un article de Trek Magasine met en garde contre les contrôles de permis intervenant plus tard sur le sentier, les contrevenants s’expose à une amande 15'000 INR.  Le chemin est assez facile a trouver.

 


Solo, guide ou agence ?

Il est possible de tenter l'ascension sans guide à condition d’avoir une bonne expérience du trekking et de la haute montagne. Munissez-vous d’une bonne carte, d’un GPS et préparez votre itinéraire avec votre GPS ou Google Earth au cas où le mauvais temps arrive. 

Si vous ne voulez pas y aller seul, vous aurez pourrez vous faire accompagner par un guide local (25€ par jour, à diviser par le nombre de personne dans l’expédition) avec ou sans muletiers. Deuxième solution, la plus sur mais aussi bien plus onéreuse est le recours à une agence locale qui vous proposera un package tout compris (150-250€). Il est très facile d’organiser tout cela une fois sur place à Leh. 


Au départ, nous voulions faire l'ascension sans guide ni porteur. Cependant, vu les difficultés que l'ont a eut a trouver notre chemin à certains endroits lors de notre premier trek entre Lamayeru et Alchi, nous avons préféré nous joindre à un groupe qui connaissait un guide. Ainsi, nous n'avions pas a passer par une agence et dépenser une somme astronomique. Le guide demandait 1500 INR par jour pour le groupe. A quatre, c'est tout a fait abordable. En revanche, le cout du permis a été plus douloureux... les repas et les nuits dans les deux camps n'étaient pas non plus bon marché, mais c'est compréhensible : il faut bien récompenser porter la nourriture jusqu'à 5000m ! Ce qui m'a un peu frustré était d'avoir pris ma tente et de payer quasiment le même prix (130 INR au lieu de 150) que ceux qui dormait dans les tentes "fixes". Je l'ai donc laissée au premier camps.


Budget approximatif

- En solo : Permis (2500 INR), taxe de séjour dans le parc (80 INR), Hébergement (520 avec votre tente ou 600 INR dans les tentes communes), Nourriture (si prise aux différents camps 2000 INR, si vous emportez votre propre nourriture et votre réchaud : environ 1000 INR) + transport Stok-Leh (en bus ou en taxi partagé : 100 INR). Total par personne : 4200 à 5300 INR

- Avec un guide local mais sans muletier : Même chose qu’en solo + 6000 INR pour les 4 jours à diviser par le nombre de personne dans l’expédition. Total à deux par personne : 8200 INR, à quatre  par personne : 6700 INR. A peine plus cher donc qu’en solo, et quand même bien plus sûr... une bonne option donc.

- Avec une agence locale (guide et muletiers) depuis Leh : 15’000-20’000 INR par personne. 

 

 

Description des étapes :


Jour 1:  Stok (3520m) - Mankarmo (4300m). 3-4h, +830m/-80m

On part du village de Stok, pas très loin de Leh. La bifurcation la moins évidente (bien que la direction de "Rumbag" soit indiqué) et celle où le chemin se sépare juste après la première "food-tent", à environ 3950m d'altitude, c’est plus ou moins à mi-parcours de cette première étape. A droite, c'est pour le trek de la Marka en direction d'Hemis via Tumbag/Yurutze. A gauche, c'est pour le Stok Kangri. après cette partie, on passe dans de jolis paysages. On atteint le camp de Mankarmo.

 

 

  

  

  

 

 

 

 

 

Jour 2:  Mankarmo (4300m) - Camp de base (4900m). 2-3h, +600m/-0m

Etape encore plus courte que la précédente... Cette étape peut-être combiné à la précédente, si votre acclimations et votre forme physique est suffisante. 

On atteint ici le camp de base principal, situé sur un plateau, près d’une rivière. Possibilité de planter sa tente ou d'en louer une (quasiment le même prix comme dit précédemment). Repas sommaire (Dahl ou Maggi) servis sous la tente principale, mieux vaux tout de même avoir sa propre nourriture : certains jours, il n’y a personne dans ces tentes pour vous faire à manger ! 

Il est possible de camper un peu plus haut, après le col au-dessus du camp de base principale, mais il y a peu de place et l'accès à l'eau est assez difficile. Le camp de base a le gros avantage d’être à côté d’une belle rivière. En plus, le terrain est plus plat. 

 

  

 

 

 

Jour 3:  Camp de base (4900m) - Sommet du Stok Kangri (6153m) - Camp de base (4900m). 8-10h,  +1300m/-1300m

C'est le grand jour ! Départ entre 1h et 2h du matin pour pouvoir redescendre du sommet avant que le soleil n'aille trop ramolli la neige. On monte donc équipé d’une bonne lampe frontale. Nous étions une petite trentaine a tenter l'ascension ce 8 juillet 2011, donc même sans guide, on aurait pu trouver facilement notre chemin en suivant les autres. Nous avons chaussé les crampons vers 5300m, mais cela dépend des conditions d’enneigement et de l'endroit par lequel on monte.

Du camp de base, le chemin commence à monter très raide. Une fois atteint la crête, on se dirige en direction du bas du glacier, entre légère montée et légère descente. On monte ensuite par le glacier. Le parcours à partir de là varie selon les conditions d’enneigement.

On redescends par le même chemin jusqu’au camp de base.

 

  

 

La longue pente montant au sommet, vue en se retournant en redescendant. 

 

Jour 4:  Camp de base (4900m)  Stok (3520m). 4-5h, +80m/-1430m

La descente s’effectue en une journée, par le même chemin emprunté pour monter.

Nous avons fait cette dernière étape le même jour que le sommet... fatigue garantie: 11h30 de marche sans compter les pauses, plus de 1300m de dénivelé positif et 2700 de négatif !  

 

  

 






Accueil
Qui suis-je ?

Les photos 

Me contacter :
julien.vog@hotmail.com
ou via Facebook

Me suivre sur
Instagram


Destinations :

... chez les Vikings :
Norvège
Islande
Suède
Groenland


... dans les Alpes :
Autriche
Slovénie
Suisse 
France 

... en Europe de l'Est, Asie de l'Ouest , dans le Caucase et au Moyen-Orient :
Bulgarie
Arménie
Géorgie
Iran
Turquie

... dans l'Himalaya :
Inde
Népal

... en Asie du Sud-Est :
Indonésie
Philippines

... en Asie centrale :
Tadjikistan
Turkménistan
Kirghizstan

... en Océanie:
Nouvelle-Zélande 

... en Afrique:
Maroc 

... en Amérique du Sud:
Bolivie
Pérou
Argentine
Chili

… voyage à ski:
Alpes Lyngen (2014) 
Tyrol et Dolomites (2015) 
Kirghizistan (2016) 
Islande (2017)


Nombre de visiteurs depuis le 1er octobre 2013: